Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Bonaguil - Le blog du jeune public

Voici le blog du jeune public au Château fort de Bonaguil (Lot et Garonne).Vous y trouverez toutes les informations sur les animations proposées aux familles, écoles et centres de loisirs. Vous pourrez jeter un coup d'oeil sur les photos et les travaux des élèves après leur passage à Bonaguil... Et vous découvrirez un peu l'envers du décor et le quotidien de médiatrice chargée du jeune public!

L'histoire de Tricou et de Dame Louise

Publié le 9 Août 2008 par Christelle in Travaux des élèves

Les élèves de l'école maternelle de Tournon d'Agenais sont venu au mois de Juin pour participer au parcours conté "Graffiti". Voici l'article qui est paru dans le journal de l'école:

"Il y a très longtemps, Bonaguil était habité par un horrible personnage : Tricou. Tricou ressemblait à un épouvantail. Il n’avait qu’une jambe et quand il marchait, il faisait Cli-Clou.
Tricou était moche comme un pou et bête comme un chou.

Tricou voulait se marier avec Dame Louise.
Dame Louise était très belle, elle avait de beaux cheveux bouclés. Mais Dame Louise n’aimait pas Tricou et elle ne voulait pas l’épouser.

De colère le méchant Tricou a enfermé Dame Louise dans la Tour Ronde.
Elle ne pouvait pas s’échapper car le lion la surveillait.

Un jour, le chevalier Pomier et son drôle d’oiseau le perroruquet sont arrivés au château. Ils ont délivré Dame Louise.

Si vous allez au château de Bonaguil, vous pourrez voir les graffiti qu’a fait Dame Louise sur les murs de sa chambre pendant qu’elle était enfermée… Nous les avons découverts !"

Les moyens, les grands et leur enseignante Mme Roche de l’école maternelle de Tournon.

Les personnages de cette histoire sont inspirés des graffiti laissés sur les murs du château aux XVIe et XVIIe siècle:

Le terrible baron Tricou

La  belle Dame Louise

L'énorme lion rouge

Le perroruquet

En cherchant bien sur les murs de la salle des graffiti vous trouverez aussi: le chevalier Pomier sur son bateau, son arbalète, des coeurs...

Commenter cet article